Retour accueil - Editions L'Harmattan


Articles et contributions de l'auteur

Nuits d'une vie

Chers lecteurs

En écrivant "Nuits d'une vie", j'ai fait une intrusion périlleuse dans l'univers de l'écriture pour chercher dans la littérature la liberté de m'exprimer mais surtout de m'affranchir de la tyrannie du "c'est comme ça !".
L'œuvre est fortement marquée par l'histoire poignante d'un homme fuit par la chance et qui cherche désespérément à inverser la trajectoire de son destin. Un combat fatidique dans le contexte hostile d'une société impitoyable face à ceux qui ne sont pas gâtés par le sort et qu'elle nomme avec mépris "les ratés". Mais aussi des histoires de personnages avec leurs hauts et leurs bas, autant angéliques que couillons que je livre à leur propre sort, au hasard des péripéties épatantes d'une vie de supplices, l'un après l'autre, dans cette cité aride et exsangue.
Seulement voilà, l'ouvrage pouvait bien porter un titre comme "un destin de paria" ou plus déroutant encore "les voluptés de la pauvreté" pour ainsi dire qu'elle n'est pas aussi sombre que pourrait le suggérer de prime abord le nom "Nuits d'une vie".
Dans mon envie irrésistible d'hurler ma colère contre le chômage des diplômés et de huer les insalubres mœurs politiques, à la gargote "le parisien", je donne la parole libre aux désespérés, aux laissés-pour-compte de la bouche de qui, fuse un discours enragé presque insurrectionnel. Mais heureusement, même laminés par la misère, ils se battent pour s'en sortir, ils apprennent à survivre, à rire et à savourer des joies réelles, non feintes et avec parfois des synergies incroyables qui sûrement, laisseront le lecteur bouche bée.
"Nuits d'une vie" se veut aussi un retentissant haro sur la nouvelle civilisation urbaine, élitiste et clivante, faisant scandaleusement la part belle aux nantis. La ville, cruellement inhospitalière, chasse son trop plein de parias dans la banlieue devenue un dépotoir des éclopés, une zone de non-droit où règnent, outre un bordel pouilleux, une misère abyssale.

Mais lorsque que Garmi Fall, un baolbaol et Arame Sall, une walo walo, loin de leur terroir se rencontrent, s'entichent éperdument dans cet "ailleurs" hanté de Deukourap, pour la beauté de la fresque, des effets spéciaux sont parfois nécessaires en vue de camper le décor qui sied à un tel déferlement de sentiments si colorés, si purs. Un décor tel que je le veux, surréel à dessein comme une forêt où les cactus sont plus hauts que les fromagers, où les baobabs sont accroupis sous les anacardiers. N'est-ce pas aussi un éloge vibrant à l'amour que l'on chante même avec le ventre vide mais très heureux qu'il retentit dans les tréfonds des cabanes miteuses et vient dérider un récit parfois glaçant de tristesse ?

Bonne lecture.

COMPLÉMENT SUR LA PRÉSENTATION DU LIVRE

Auteur concerné :

Moustapha Dieng


Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Louer la salle Amady Aly Dieng

Contacts

Nos Auteurs


  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 21 février 2024 | © Harmattan - 2024 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port