Retour accueil - Editions L'Harmattan

Article

article revue auteur
Détail de l'article

rectoverso
"SI UN HOMME TRAVAILLE, IL DOIT ÊTRE LIBRE…"
Les serviteurs hrâtîn et le discours colonial sur le travail en Mauritanie
Ann Mcdougall
Colonisations et héritages actuels au Sahara et au Sahel

De manière générale, on peut avancer que les groupes de "travailleurs", composés d'hommes et de femmes occupés dans des métiers manuels, restèrent similaires avant et durant la colonisation en Mauritanie. Si nous accordons quelque crédit aux sources coloniales françaises, on peut dire que ce qui a distingué le "travail colonial" de celui qui existait auparavant fut l'apparition d'une "classe" particulière qui, suivant E. P. Thompson (1963), était autonome dans son identité et indépendante de ceux qui l'employaient. Certes, dans notre monde post-moderne et post-colonial, le concept marxiste de "classe ouvrière" a bien moins de valeur aujourd'hui qu'il y a une génération. En effet, de nos jours, l'analyse de sources ou de textes de toutes sortes se centre sur les questions de "discours", de figures narratives, de déconstruction et de rubriques contextuelles plutôt que sur une simple description des informations factuelles.


novembre 2007 • 34 pages
version numérique (pdf texte) : Commander la version PDF 766 Ko

Prix éditeur : 4 €
     [retour]     


Commander la version PDF (eArticle)
Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Louer la salle Amady Aly Dieng

Contacts

Nos Auteurs


Agenda

  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 12 juin 2024 | © Harmattan - 2024 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port