Retour accueil - Editions L'Harmattan

Article

article revue auteur
Détail de l'article

rectoverso
L'INTENTION DOLOSIVE
Babacar Niang
Code des obligations civiles et commerciales du Sénégal (C.O.C.C): cinquante ans après

Le dol est défini à l'article 63 alinéa 1 du Code des obligations civiles et commerciales comme : "une tromperie provoquée par des manœuvres que l'un des contractants a pratiquées à l'encontre de l'autre pour l'amener à donner son consentement". Par opposition à l'erreur qui consiste à se tromper spontanément, c'est-à-dire à avoir "une discordance entre la volonté interne et la volonté déclarée", le dol évoque l'idée d'une erreur provoquée par un comportement déloyal. Le dol est un vice du consentement, mais aussi un délit civil en raison de l'intention malicieuse. "Il s'agit d'un délit intentionnel ayant provoqué une erreur déterminante" pour reprendre la formule du Professeur Jacques Ghestin. Le dol doit être distingué de deux autres notions voisines, à savoir la fraude et l'escroquerie. Au-delà de l'exigence d'un élément matériel, "l'élément intentionnel demeure fondamental dans le dol". Dans le Vocabulaire juridique de Gérard Cornu, l'intention est définie comme :


février 2018 • 28 pages
version numérique (pdf texte) : Commander la version PDF 843 Ko

Prix éditeur : 4 €
     [retour]     


Commander la version PDF (eArticle)
Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Louer la salle Amady Aly Dieng

Contacts

Nos Auteurs


  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 15 avril 2024 | © Harmattan - 2024 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port